SOUTIEN AUX ENFANTS DES FAMILLES DEMUNIES

Au Togo, plusieurs enfants sont des orphelins, soit de père ou de mère ou encore des deux parents. La plupart du temps, ces enfants sont pris en charge par un membre de la famille ou placés dans une famille quelconque. Ils sont abandonnés et se retrouvent dans la rue pour des raisons multiples : maltraitance, abus physique, abus psychologique, exploitation domestique et économique, bref des traitements qui ne favorisent pas l'épanouissement de ces enfants après le décès de leurs parents légitimes. La dislocation familiale par le décès d'un des parents ou des deux, constitue le facteur majeur de l'état traumatique, flegmatique et de tristesse de ces enfants qui sont par surcroit négligés par la société qui ne trouvent pas mieux que d'exercer sur eux des abus de tout ordre : ils sont souvent des déscolarisés, ou analphabètes, ils n'ont même pas souvent de pièces d'identité (acte de naissance). Ils mangent peu ou pas du tout. Nous estimons que cela constitue une injustice sociale, et une violation des droits élémentaires des enfants orphelins sans défense.
Originaires en majorité de familles pauvres aux conditions de vie très difficiles et défavorables des milieux ruraux et semi-urbains, analphabètes ou déscolarisés, ces orphelins ne bénéficient d'aucune protection sociale concrète, ils sont soit abandonnés à leur triste sort. Face à cette situation, des initiatives ont été entreprises pour favoriser la protection des enfants de façon générale et assurer particulièrement leur réinsertion sociale et professionnelle. Le gouvernement togolais a ratifié à cet effet l'essentiel des conventions internationales de protection de l'enfant notamment :

• La convention relative aux droits de l'enfant ratifié en Novembre 1990.
• La charte africaine des droits et du Bien être de l'Enfant.
• Les conventions n° 138 ratifié en 1974 et n° 182 en 2000 de l'organisation Internationale du Travail des Enfants.
A la suite de ces engagements, des mesures institutionnelles et législatives ont été mise en place de façon à créer des conditions pour assurer leur application. Il s'agit de la révision du code des personnes et de la famille afin de mieux protéger les enfants orphelins. Parallèlement aux actions du Gouvernement, ce programme d'action œuvre en faveur des enfants orphelins des familles démunies aux conditions de vie précaires et défavorables. Il donne l'opportunité à ces enfants orphelins de trouver un cadre de vie favorable à leur épanouissement.

Si vous partagez la même vision que l'association JIRE, veuillez remplir la ​fiche d'adhésion

.